taux humidité maison

Le confort et le bien-être des personnes vivant dans une habitation dépendent de la qualité de l’air de l’intérieur de celle-ci. Cette condition de l’air est déterminée par le taux d’humidité. Si ce chiffre est trop bas, l’air est trop sec et peut engendrer des problèmes sur la santé. Si le pourcentage d’humidité est trop élevé, cela peut s’accompagner de condensation. Il est donc important de mesurer quotidiennement l’hygrométrie dans l’habitation pour qu’il atteigne le taux idéal.

Qu’entend-on par hygrométrie d’une maison ?

Ce terme indique la mesure du degré d’humidité présent dans l’air ambiant.

Lorsque ce paramètre est trop élevé, autrement dit supérieur à 60 %, une condensation et des moisissures peuvent se former dans l’appartement. Ces formations entraînent des dommages dans les murs. La santé des personnes y vivant est également affectée, car des problèmes respiratoires et des allergies peuvent apparaître.

Lorsque le pourcentage est trop faible, l’air trop sec aura des conséquences sur la peau et la gorge en les asséchant.

Pourquoi le taux d’humidité pour la maison est-il important ?

L’humidité relative dans une demeure correspond au pourcentage de vapeur d’eau présente dans l’air par rapport à la quantité maximale que celui-ci peut absorber. Dans une habitation, ce paramètre varie en fonction de plusieurs conditions qui sont :

  • La saison et température extérieure ;
  • Le nombre de personnes habitant dans la demeure ;
  • Le type de chauffage utilisé ;
  • Les activités intérieures comme les travaux.

Les activités des personnes habitant dans une habitation jouent un rôle majeur dans l’humidité de l’air. En effet, les mouvements effectués dans la cuisine, chaque chambre ou la salle de bain se combinent pour impacter le taux d’hygrométrie dans un domicile.

Il est alors important de connaître ce pourcentage d’humidité dans le logement pour voir si celui-ci est trop élevé ou trop bas. Dans ces cas, il faut trouver des solutions pour y remédier et préserver la santé de tous les habitants, les animaux de compagnie et même les plantes. 

Comment mesurer le taux d’humidité dans la maison ?

L’hygromètre est l’appareil utilisé pour mesurer le taux d’humidité et la température dans la maison. Il mesure et examine la qualité de l’air ambiant dans l’habitation en quelques minutes. Cet appareil est pourvu d’une sonde et d’une aiguille pour les anciens modèles ou d’un cadran digital si le modèle est plus récent. Ces modèles plus récents sont plus fiables et plus pratiques.

Pour un résultat fiable et exact, il faut éviter de mettre l’hygromètre à proximité de votre système de chauffage, de votre cheminée ou toute autre source de chaleur. En effet, cela peut fausser vos calculs. Pour une mesure plus stable, il est préférable de placer votre dispositif au même endroit pendant des heures.

Toutefois, bien que son utilisation soit facile et précise, l’hygromètre n’est pas fiable à 100 % pour mesurer le pourcentage d’humidité dans la maison. Pour mesurer ce pourcentage de manière très exacte, vous pouvez faire appel à un professionnel du domaine. Ce professionnel pourra faire un constat visuel et donner l’hygrométrie exacte de l’humidité ambiante.

humidificateur-dair

Quel est le taux d’humidité idéal pour la maison ?

Le taux d’humidité optimal pour une habitation varie en fonction de la région et du climat. D’après les experts, l’hygrométrie idéale en France se situe entre 40 et 60 % et de préférence entre 45 et 55 % pour les personnes de santé fragile. En principe, un résultat se trouvant entre 45 et 65 % est convenable.

L’interprétation de la valeur de la quantité d’humidité optimale dans le logement est plutôt simple. Si le rapport d’humidité relative dans l’habitation est de 50 %, cela indique que l’air dans l’habitation contient 50 % du maximum de vapeur d’eau qu’il peut absorber en fonction de la température à l’intérieur.

Il est essentiel de savoir que le taux d’humidité idéal pour l’appartement pendant l’hiver est différent de celui idéal pendant les autres saisons. En effet, plus la température baisse, plus le taux d’humidité de la demeure baisse. Pendant les saisons froides, la température extérieure diminue et la température à l’intérieur du foyer augmente. Le taux d’humidité idéal est donc autour de 30 % et 50 % en hiver.

Quels sont les risques d’un taux d’humidité trop élevé ou trop bas dans la maison ?

Connaître l’hygrométrie idéale pour une habitation et savoir mesurer l’hygrométrie d’un logement sont essentiels. La raison est que les conséquences néfastes d’un taux d’humidité trop faible ou trop élevé sont évidentes.

Taux d’humidité élevé

On parle d’hygrométrie trop élevée dans une demeure lorsque celle-ci excède 65 %. Lorsque ce taux est atteint, des problèmes peuvent apparaître.

  • La multiplication des microbes et micro-organismes qui sont à l’origine des crises d’allergies ou d’infection.
  • La croissance des champignons et moisissures sur les murs et les plafonds du logement laissant une odeur de moisi.
  • La condensation sur les surfaces froides du logement. Les origines de la condensation sont nombreuses comme la cuisson des aliments, la douche, le bain ou le séchage du linge.
  • Les peintures sur les murs ou le papier peint peuvent décoller ou craqueler.

La liste d’un taux d’humidité relative élevé est non exhaustive. D’autres signes comme la remontée capillaire indiquent également que le taux d’humidité doit être régularisé.

humidificateur air

Taux d’humidité faible

Le taux d’humidité est faible lorsqu’il est inférieur à 30 %. Pendant l’hiver, cela arrive fréquemment à cause de l’excès du chauffage utilisé dans le logement. Ce taux est également source de nombreux problèmes de santé comme :

  • Un accroissement des problèmes respiratoires, des crises d’allergie et d’asthme. Les yeux sont également irrités, car les virus se prolifèrent dans l’air sec.
  • Les muqueuses des voies respiratoires sont asséchées. Cela peut provoquer des infections ORL chez les plus jeunes.
  • Une déshydratation importante des personnes vivant dans le logement.
  • Des sensations de fatigue et de maux de tête.
  • Des gerçures des lèvres, des congestions nasales

Lorsque le taux d’humidité idéal n’est pas atteint, le confort et le bien-être des personnes vivant dans le logement sont dérangés. De plus, les conséquences sur la santé sont plutôt dangereuses. Il est alors important de chercher des solutions pour contrôler le taux d’humidité.

Comment réguler le taux d’humidité pour la maison ?

La méthode la plus simple pour contrôler l’hygrométrie est d’aérer l’intérieur et utiliser une ventilation. Vous pouvez aérer votre intérieur chaque matin ou après avoir fait des activités comme le ménage ou le sport à la maison. Une isolation de l’habitation est également recommandée.

La meilleure solution pour contrôler le taux d’humidité est de faire appel à des appareils.

Utiliser un humidificateur d’air

Lorsque le taux d’humidité est trop bas, vous pouvez utiliser un humidificateur d’air. Le meilleur modèle à utiliser est l’humidificateur d’air électrique. Cet appareil se charge d’augmenter la concentration d’eau contenue dans l’air ambiant.

Ce dispositif se déclenche tout seul dès que l’air dans le logement est trop sec.

Utiliser l’humidificateur est très bénéfique pour la santé, car non seulement il vous aide à réguler la proportion d’humidité dans l’appartement, mais il présente également plusieurs avantages :

  • Améliorer la santé en réduisant les allergies et les crises d’asthme, mais également en réduisant les fatigues et les maux de gorge ;
  • Préserver les meubles qui ont été asséchés par l’air trop sec ;
  • Purifier l’air de la maison.

L’utilisation de l’humidificateur d’air est une solution plus qu’efficace pour régulariser le taux d’humidité dans l’appartement. De plus, comme l’appareil se met en marche automatiquement, vous n’avez pas à vous préoccuper des conditions de l’air ambiant.

Pour réduire l’air trop sec dans votre maison, il faut également considérer la température. Plus votre chauffage est élevé, plus l’air va s’assécher. Il est ainsi recommandé de régler le thermostat sur la température de 20-21 °C. Cette température est dite de confort, car elle est suffisante pour une sensation de bien-être.

Se servir d’un déshumidificateur d’air

Utiliser un déshumidificateur d’air est surtout recommandé lorsque le taux d’humidité dans votre habitation est trop élevé, c’est notamment le cas dans les régions en bord de mer, mais aussi dans les endroits où il pleut souvent. Cet appareil aidera à réduire l’humidité ambiante en asséchant l’air d’une surface donnée.

Cet appareil offre une bonne aération qui est source de santé et d’une meilleure qualité de l’air dans la demeure. De plus, faire appel au déshumidificateur permet d’éviter la formation des moisissures dans la pièce.

Les spores causées par l’humidité dans l’air entraînent des problèmes respiratoires pour les personnes sensibles. Les plus touchées sont les enfants et les personnes souffrant d’asthme. En utilisant le déshumidificateur, vous pouvez ainsi lutter contre ces problèmes.

En outre, les maux de tête, la fatigue ou tout autre problème causé par l’humidité élevée sont également réduits par l’utilisation du déshumidificateur dans la maison. Avec cet appareil qui permet de lutter contre l’humidité, l’occurrence de ces désagréments diminuera.

Bien que l’utilisation des humidificateurs et déshumidificateurs d’air est une mesure efficace pour atteindre le bon taux d’humidité pour la maison, elle reste temporaire. En effet, ces appareils servent à assainir l’air déjà présent, mais ne règlent pas le problème à la source. L’usage de ces appareils doit alors être accompagné d’une bonne aération et ventilation de chaque pièce du domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *