humidifier sans humidificateur

Lorsqu’une pièce est trop sèche, la qualité de l’air dans celle-ci se dégrade. Toutefois, ces taux d’humidités peuvent aggraver les symptômes des personnes souffrant d’allergies ou d’asthme. De plus, cette mauvaise qualité de l’air est nocive pour l’organisme des personnes qui sont en bonne santé.

Garder la maison humide est essentiel pour éviter les irritations et assèchements de la gorge et de la muqueuse, la démangeaison des yeux, des saignements au niveau du nez, la gerçure des lèvres ou les problèmes respiratoires. L’humidification de l’intérieur du logement est une solution pour rester en bonne santé et booster l’organisme.

Pendant l’été, la climatisation et l’air relativement humide aident à garder la fraîcheur. Toutefois, pendant l’hiver, l’air se refroidit et devient plus sec. Cette situation rend le maintien de l’air humide dans la maison de plus en plus difficile. Investir dans un humidificateur d’air d’excellente qualité est ainsi la solution optimale pour garder l’intérieur de votre maison humide. Il permet de garder un bon taux d’humidité tout en évitant la formation des moisissures ou le développement des acariens.

Outre l’utilisation d’un humidificateur d’air, d’autres astuces existent pour humidifier l’air dans votre logement d’une manière naturelle.

Humidifier l’air dans la maison à l’aide du linge

L’humidité contenue dans le linge et les vêtements mouillés aident à humidifier l’air ambiant, car elle s’évapore lentement. Ainsi, pour humidifier l’air dans votre maison, vous pouvez faire sécher votre linge à l’intérieur de la pièce que vous souhaitez garder humide. En laissant votre linge sécher pendant la nuit, l’humidité de l’air dans la chambre sera idéale. Vous pourrez ainsi profiter d’un sommeil léger et relaxant, car ce bon taux d’humidité vous évitera des problèmes de santé et des problèmes respiratoires. De plus, vous pourrez porter des vêtements secs pendant la journée suivante.

Utiliser une serviette humide pour augmenter le taux d’humidité

Dans la pièce à rendre humide, vous pouvez étendre une serviette humide ou la placer près du radiateur. Le chauffage de cette serviette permet de répandre l’humidité très rapidement. Vous pouvez également étendre vos draps pour humidifier l’air après avoir lavé votre linge du lit. En effet, plus le tissu à utiliser est grand, plus il émet de la vapeur d’eau d’une façon homogène.

humidificateur-dair

Assainir l’air en vaporisant de l’eau sur les rideaux

Cette technique est l’une des plus rapides pour rendre l’air d’une pièce plus humide. Pour cela, vous n’avez qu’à pulvériser vos rideaux avec de l’eau. Vous pouvez humidifier vos rideaux avec un vaporisateur. Pour accompagner cette méthode, laissez vos fenêtres ouvertes pour laisser entrer l’air chaud par les filtres des rideaux. L’eau va ainsi s’évaporer et cela augmentera l’humidité relative de la pièce.

Toutefois, il faut être vigilant en utilisant cet humidificateur naturel. En effet, certains types de rideaux peuvent s’abîmer à force d’être mouillés.

Se servir des plantes pour une humidification naturelle dans la chambre

Placer des plantes à l’intérieur d’une pièce de la maison présente une multitude d’avantages. En effet, les plantes contribuent à l’humidification de la maison. De la même manière que les humains, elles transpirent et émettent de la vapeur d’eau. C’est cette vapeur d’eau émise qui sert à augmenter l’humidité de l’air ambiant. Plusieurs types de plantes peuvent servir à rendre l’intérieur humide.

  • La Fougère de Boston : il s’agit d’une plante humide qui aide à humidifier l’air.
  • L’Areca : c’est une plante qui sert à humidifier l’air et qui fait office de purificateur d’air en même temps. Cette plante purifie et nettoie l’air en limitant les substances nocives présentes dans celui-ci et en augmentant le taux d’oxygène. Certes, ces plantes ne pourront pas remplacer entièrement l’humidificateur d’air et le purificateur, mais permettent d’assainir l’air en supprimant les impuretés.
  • D’autres plantes comme l’anthurium, l’azalée, le ficus elastica, le chlorophytum, le dragonnier, le figuier à feuilles de sabre, le gerbera, le lierre, le palmier nain, le philodendron et bien d’autres sont également efficaces pour humidifier l’air.

À travers leurs racines, les plantes absorbent l’eau du sol. Cette eau qui a été absorbée va ensuite remonter jusqu’aux pores qui se trouvent dans les feuilles des plantes où l’humidité est libérée dans l’air.

Pour plus d’efficacité, mettez vos plantes dans un lit de galets avec environ 2 cm d’eau. Ensuite, placez les plantes en pot sur le gravier.

Humidifier l’air ambiant avec des vases

Les vases qui contiennent des fleurs accroissent le taux d’humidité de l’air intérieur de plusieurs manières. En effet, comme les fleurs sont source d’une humidité naturelle, utiliser plusieurs vases contenant ces plantes ne peut qu’être bénéfique pour votre santé.

Dans le cas où vous n’aimez pas trop les plantes, placer des vases remplis d’eau aux quatre coins de la maison est tout aussi efficace. De plus, contrairement aux casseroles ou bols remplis d’eau, les vases servent de décoration à votre intérieur.

Humidifier l’air en mettant un bol d’eau près d’une source de chaleur

Pour garder une pièce humide, certaines personnes recommandent la mise en place d’un bol d’eau ouvert au milieu d’une pièce. Cependant, cette méthode n’apporte qu’une légère augmentation à peine perceptible.

Pour que l’hygrométrie d’une pièce augmente, il faut plutôt placer l’eau à côté d’une source de chaleur. Cette technique figure parmi les meilleures en termes d’humidification de l’air dans une maison. En effet, la chaleur accroîtra le taux d’évaporation de l’eau et permettra de maintenir la pièce plus fraîche et plus humide au fil du temps.

Hausser le taux d’hygrométrie avec la technique cocotte-minute

Vous pouvez également humidifier l’air par une méthode naturelle en faisant bouillir de l’eau avant de la placer à côté d’une source de chaleur ou également la laisser bouillir pendant une durée définie.

Le principe de faire bouillir de l’eau dans la cocotte-minute ou la casserole est de créer un diffuseur de vapeur d’eau chaude, mais d’une manière plus artisanale. Cette technique ne requiert pas beaucoup d’efforts vu la facilité de sa réalisation. Pour effectuer cette méthode, vous n’avez besoin que de peu d’effort et de temps.

Pendant que l’eau se réchauffe, pensez à maintenir le couvercle en place pour que le réchauffement se fasse plus rapidement. Lorsque l’eau est à ébullition, vous pouvez retirer le couvercle de la casserole ou de la cocotte-minute.

Pour un air plus apaisant et relaxant, vous pouvez verser quelques gouttes d’huile essentielle dans votre eau bouillante. Les huiles essentielles permettent de se sentir apaisé et de supprimer les germes dans l’air qui peuvent être source de toux ou de rhume.

Humidifier l’air de la maison à l’aide d’une éponge

En dernier recours, vous pouvez utiliser l’éponge d’une différente manière que son usage quotidien pour humidifier l’air ambiant. En effet, les éponges absorbent l’humidité et la retiennent pendant de longues périodes. C’est ainsi un excellent moyen à utiliser pour augmenter l’hygrométrie.

Les grandes éponges sont celles qui fonctionnent le mieux. Il faut les remplir d’eau et les placer dans un récipient ouvert. Puis, placez le récipient contenant l’éponge au milieu de la pièce pour que la vapeur d’eau qui se libère se propage dans la salle de manière homogène.

Humidifier l’air grâce au lave-vaisselle

Lorsque vous aurez terminé une vaisselle à la machine, évitez d’utiliser le cycle de séchage et laissez plutôt la porte de votre lave-vaisselle entrouverte. Cela permet de laisser la vapeur s’échapper dans la maison et de laisser la vaisselle sécher à l’air libre. Cette technique permet non seulement de réduire votre consommation d’énergie, mais également d’humidifier l’air dans votre maison. De plus, vous pourrez mieux conserver votre vaisselle dans le temps, car le séchage a tendance à la fragiliser.

Réduire l’utilisation du chauffage

Pendant les saisons d’hiver, allumer le chauffage devient une habitude pour se réchauffer et se sentir plus à l’aise. Néanmoins, l’utilisation excessive de ce chauffage assèche l’air et entraîne l’apparition des différents malaises. Sur le long terme, le chauffage apporte de l’inconfort et fragilise notre organisme.

Il est alors recommandé de baisser l’intensité du chauffage et d’ajouter une couche de vêtement supplémentaire pendant l’hiver. Cela permet non seulement de ne pas trop assécher l’air et de vous faire faire des économies.

Humidifier l’air en prenant une douche chaude

Prendre un bain chaud ou une douche chaude permet également d’évacuer de la vapeur d’eau. Pour cela, veillez à laisser la porte de votre salle de bain ouverte pendant et après la douche de façon à ce que la vapeur d’eau puisse humidifier les pièces voisines.

Après votre douche, vous pouvez brasser l’air avec un ventilateur pour pouvoir envoyer l’air humide vers les pièces hors de la salle de bains. Ainsi, vous n’aurez plus de problème sur l’humidité. Vous pourrez également économiser de l’énergie, car vous n’aurez plus à toujours chauffer vos pièces avec le système de chauffage, mais la vapeur d’eau chaude dégagée s’en chargera à la place.

Construire un point d’eau dans la maison

Vous pouvez également faire installer un point d’eau dans la chambre que vous souhaitez humidifier. Cette chute d’eau permet à l’eau de s’écouler avec un maximum de contact avec l’air. En effet, les fontaines d’eau sont également des humidificateurs d’air naturels.

Vous pouvez également faire vous-même votre point d’eau en faisant du bricolage avec un cylindre rempli de morceaux de plastique et un ventilateur soufflant l’air à travers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.